Nactalou
Mon allaitement

Décoder les pleurs de bébé

Seul et unique moyen d’expression, les pleurs font souvent partie du quotidien de bébé et du vôtre dans ses premiers mois de vie. Faim, coliques, douleur… des raisons diverses sont souvent invoquées et, parfois, difficiles à identifier. Petit guide pour décrypter les cris de bébé et se sentir moins désemparé.

Des cris en guise de communication

Un bébé ne parle pas encore, une seule option s’offre alors à lui pour s’exprimer : crier. Rien ne sert de paniquer inutilement face à ce comportement, c’est tout naturel !
En pleurant, le bébé vous interpelle et vous fait venir à lui. Il exprime une demande et attend de votre part une réponse. Demande de câlins le plus souvent, parfois faim, inconfort…les requêtes sont multiples et différentes d’un jour à l’autre. Soyez attentif et faites toujours preuve de bienveillance.

AVIS D’EXPERT : Comment faciliter l’échange pendant les pleurs ?

Adressez-vous directement à votre bébé en captant son attention, et en particulier, son regard. Vous pouvez lui demander ce qui ne va pas en lui posant des questions simples. Ainsi, il se rendra davantage compte de ses émotions.
Pour lui montrer le bon exemple, n’hésitez pas à lui partager vos propres ressentis.
Restez patient pour ne pas stresser plus votre bébé ! Bientôt vous pourrez mieux comprendre ses pleurs.

Quand pleurs riment avec douleur

Quand pleurs riment avec douleur

Simple besoin d’attention ou troubles digestifs ? Un verdict difficile à déterminer en se basant simplement sur des cris. Pour vous guider, le bébé vous glisse quelques indices, de-ci, de-là…

 

  • Le reflexe gastro-colique

Si bébé crie pendant l’allaitement, il souffre sans doute d’un « réflexe gastro-colique ».
En tétant trop rapidement, il avale une quantité de lait conséquente et ne prend pas le temps d’évacuer l’air sous forme de rots. Ses petits intestins n’en sont que brusqués et se contractent fort, d’où maux de ventre et selles. Bébé ressent cette gêne et a du mal à terminer son repas.
Pour l’aider, privilégiez les pauses.

– S’il est nourri au biberon, faites des pauses, tentez de chauffer le lait et desserrez la couche.

– S’il est allaité au sein, laissez échapper le premier jet de lait dont le flux est généralement trop important, avant de continuer.

En cas de doute, prenez l’avis de votre médecin.

 

  • Le reflux gastro-œsophagien

Le « reflux gastro-œsophagien » se traduit par des régurgitations visibles, ou non, si le fluide ne remonte pas à la bouche.
Pour soulager bébé et calmer ses pleurs, la tétée, ou le biberon, ne doivent pas être trop volumineux et doivent être ponctués de pauses pour faciliter les rots. Aussi, pensez à desserrer sa couche et habillez-le de vêtements amples.
S’il est nourri au biberon, demandez à votre médecin pour un lait épaissi ou anti-régurgitations.

 

  • La mauvaise digestion au lactose

Une mauvaise digestion au lactose se manifeste, entre 20 à 30 min après le biberon, par des fesses rouges, des gaz ou des selles liquides et acides. Contactez votre médecin pour qu’il prescrive à bébé un nouveau lait, faible en lactose.

 

Les pleurs du soir : une étape incontournable ?

 Propre, rassasié, câliné…et pourtant, rien n’y fait, bébé ne fait que pleurer au moment du coucher.
Les pleurs du soir se manifestent généralement entre 18h et 00h, et peuvent durer pendant 3h, ils se déclenchent vers 3 semaines, atteignent leur maximum vers 6 semaines et diminueront vers 3/4 mois.
Les signes peuvent sembler impressionnants : bébé est recroquevillé sur lui-même, le visage rouge, les poings serrés, le front plissé, ballonné… vous pouvez vous sentir désemparé. Les pleurs du soir sont physiologiques, et en attendant qu’ils diminuent vers l’âge de 3 à 4 mois, essayez de le câliner pour le calmer : portage, câlins, bercement, chants… tout y passe ! Alternez ces périodes de câlins par de petits temps où le bébé essaiera de trouver le sommeil par lui-même.

Nactalou
Actualités liées
Mon allaitement

Les bons gestes pour un allaitement réussi

Comment bien allaiter ? Quelles positions adopter ? A quel rythme ?… L’allaitement est un merveilleux moyen de créer du lien avec votre… […]
En savoir plus
Les bons gestes pour un allaitement réussi
Mon allaitement

Vivre l’allaitement sereinement

Donner le sein à bébé durant ses 6 premiers mois est une possibilité. Le lait maternel le protège contre certaines… […]
En savoir plus
Vivre l’allaitement sereinement
Mon allaitement

Décoder les pleurs de bébé

Seul et unique moyen d’expression, les pleurs font souvent partie du quotidien de bébé et du vôtre dans ses premiers… […]
En savoir plus
Décoder les pleurs de bébé
Mon bébé pas à pas

Véritables moments de partage

Les premiers échanges avec votre bébé seront autant d’occasions de tisser le lien d’attachement qui vous unit tous les deux. […]
En savoir plus
Véritables moments de partage
Mon allaitement

Les vrai-faux sur l’allaitement

L’allaitement, source d’interrogations, voire d’angoisses pour bon nombre de mamans…mais avant tout, un excellent moyen pour une croissance optimum du… […]
En savoir plus
Les vrai-faux sur l’allaitement
Mon allaitement

Pourquoi allaiter ? Comment bien démarrer ?

L’allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois de vie du bébé est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé… […]
En savoir plus
Pourquoi allaiter ? Comment bien démarrer ?
Nactalou

Nos produits à découvrir

Questions / Réponses

Le lait maternel se conserve :
– A température ambiante, entre 19°C et 22°C, lorsqu’il vient d’être recueilli pendant maximum 1 heure.
– Au réfrigérateur, à une température inférieure ou égale à 4°C, pendant 48 heures.
– Au congélateur, à -18°C, pendant 4 mois.
Le lait peut être conservé dans des kits en plastique prévus spécialement à cet effet (dépourvus de bisphénol A) ou dans des récipients en verre, qui conservent le mieux les anticorps. Il est important de bien noter sur chaque pot, la date et l’heure de prélèvement.

Tant que votre bébé a une alimentation exclusivement liquide, il n’est pas nécessaire de lui donner de l’eau. En revanche, dès que la diversification alimentaire commence, il est important de donner de l’eau régulièrement à votre enfant puisque les nouveaux aliments qu’il consomme sont moins riches en eau. En cas de forte chaleur ou de fièvre, donnez d’avantage d’eau à votre bébé : ses besoins seront plus importants que ceux d’un adulte puisqu’un bébé se déshydrate plus vite.

Contrairement à la période de grossesse, aucun aliment n’est strictement interdit pour la maman durant l’allaitement. Toutefois, certains produits sont à consommer avec modération car la qualité du lait est influencée par l’alimentation de la maman. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre fiche pratique :

Une question ?
Nous répondons dans les
48 heures !