Chine Arabie Saoudite France United Kingdom
Imprimer Envoyer à un ami

Lexique

 

Pour mieux comprendre tous les termes techniques concernant l’alimentation de la femme enceinte et celle du nouveau-né, nous vous proposons un lexique sur la nutrition infantile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

A

Acide alpha-linolénique
Acide gras essentiel polyinsaturé qui fait partie des oméga-3. Il ne peut pas être synthétisé par le corps et doit être fourni par l'alimentation. On en trouve dans les huiles végétales (colza, soja). Il est important pour le développement des nourrissons.
Acide folique
Voir vitamine B9
Acides aminés
Constituant des protéines. On dénombre 20 acides aminés différents. Certains acides aminés sont dits essentiels, car notre organisme ne sait pas les fabriquer.
Acides gras
Constituants des lipides (matières grasses). Les acides gras ont plusieurs rôles : nutritionnels (source d’énergie), éléments structurels… Ils peuvent être saturés ou posséder une ou plusieurs doubles liaisons (acide gras mono insaturé ou polyinsaturé). Parmi les acides gras polyinsaturés, il existe des acides de la famille Omega 6 présents dans toutes les huiles, et des acides de la famille Omega 3 qu’on trouve dans les huiles de colza, de noix,  de soja ou de poissons gras. Ces 2 types d’acides gras jouent un rôle important dans le bon fonctionnement du système cardiovasculaire. Notre organisme ne peut pas les fabriquer lui-même, ils doivent donc être fournis par l’alimentation. Chez le nourrisson, ils sont nécessaires au développement cérébral ; ils sont alors apportés par le lait de mère ou les laits infantiles.
AJR
Apport journalier recommandé. C’est la quantité journalière d'un nutriment donné, qui garantit un apport suffisant pour la majeure partie de la population. Une alimentation saine et équilibrée garantit normalement que l'apport journalier recommandé soit atteint. Respecter ces recommandations permet d’éviter les carences. Les AJR ne tiennent pas compte de l’âge, du sexe, du niveau d’activité physique…
Aliment infantile hypoallergénique (H.A.)
Aliment infantile dont les protéines du lait de vache, qu'il contient, ont été décomposées en plus petits éléments (hydrolysés). Ces fractions de protéines ne sont plus reconnues par l'organisme comme étant des agents étrangers et diminuent ainsi le risque d’allergie aux protéines de lait de vache.
Aliments de diversification
Tous les aliments pour nourrissons qui ne sont pas du lait maternel ou un aliment infantile (p. ex. petits pots, bouillies, aliments préparés soi-même). Ce sont différents groupes alimentaires qui vont enrichir l’alimentation exclusivement lactée du nourrisson, puis en modifier progressivement la consistance.

 

 

B

Besoins nutritionnels
Ce sont les besoins en nutriment qui sont définis individuellement par le sexe, l'âge, le poids, la taille et l'activité physique de chacun. Ils correspondent à la quantité d’un ou plusieurs nutriment(s) nécessaire pour maintenir des fonctions physiologiques normales et un état de santé normal et faire face à certaines périodes de la vie telles que la croissance, la grossesse, l’allaitement…

 

 

C

Calcium
Minéral constituant majeur de l’os et de la dent, il se fixe sur la trame protéique et assure la solidité du squelette. Il joue aussi un rôle dans la coagulation sanguine, la transmission nerveuse et la contraction musculaire. Ses sources alimentaires sont le lait, les produits laitiers, certains légumes verts et certaines eaux minérales.
Calorie
Unité d'énergie d'un aliment. Un gramme de protéines représente 4 calories, un gramme de glucides 4 calories et un gramme de lipides 9 calories.
Caséines
Constituent la majeure partie des protéines du lait de vache.

 

 

D

DHA
Abréviation d'acide docosahéxaénoïque. Acide gras polyinsaturé faisant partie de la famille des oméga-3. Présence dans les poissons gras.
Digestion
Succession de transformations permettant aux aliments consommés d'être utilisés par les cellules du corps humain. C’est un processus au cours duquel les aliments ingérés sont transformés en molécules assimilables : les nutriments.

 

 

E

Energie
Le corps humain a besoin d'énergie pour le maintien de toutes ses fonctions. Les nutriments fournissant de l'énergie (calories, joules) sont les glucides, lipides et protéines.

 

 

F

Fer
Oligo-élément qui est le constituant clé de l'hémoglobine et d'enzymes participant au métabolisme de l'énergie. Sources : viande, œufs, légumineuses et certains légumes. Les laits infantiles en contiennent systématiquement car les jeunes enfants sont très exposés à la déficience en fer,  jusqu’à l’âge de 3 ans.
Fibres
Les fibres sont des sucres complexes provenant de la paroi des végétaux indispensables au bon fonctionnement de l’intestin. L’intestin ne peut pas les absorber car notre système digestif ne dispose pas d’enzymes permettant leur dégradation. Elles facilitent le transit intestinal. On en distingue deux types: solubles (pectines, gommes...) et insolubles (cellulose, lignine...). Elles sont plus ou moins fermentescibles. Certaines ont des effets pré biotiques pour entretenir la flore intestinale.
Flore intestinale
Toutes les bactéries qui vivent naturellement dans notre intestin.
Fluor
Oligo-élément jouant un rôle dans la protection contre la carie dentaire en participant au durcissement de l’émail des dents.
Fructose
Glucide simple (monosaccharide), présent naturellement dans de nombreux fruits, certains légumes et le miel, et communément appelé « sucre des fruits ».

 

 

G

Glucides
Ou hydrates de carbone. Ce sont des nutriments qui fournissent surtout de l’énergie car ils sont entièrement brûlés par l’organisme. On distingue les glucides simples (glucose, fructose, saccharose, lactose) dont le sucre est vite assimilé par le corps et les glucides complexes (céréales, amidon, glycogène) qui sont diffusés plus lentement. 1 g de glucides représente une énergie de 4 calories.

 

 

I

Intolérance au lactose
Intolérance au Sucre du lait (lactose). L'enzyme digestive, la lactase, manque ou n'est pas assez efficace.
Iode
Oligo-élément constituant des hormones thyroïdiennes. Sources : poissons de mer et crustacés, produits laitiers et sel iodé.

 

 

L

Lactalbumine
Protéine soluble majoritaire des protéines solubles du le lait de vache.
Lactose
Disaccharide composé de glucose et de galactose. Sucre caractéristique du lait.
Lipides
Constituants essentiels des corps gras (matières grasses) dont les molécules de base sont les acides gras. Riches en calories, ils servent de carburant pour satisfaire les besoins en énergie de nos cellules. C’est la forme privilégiée de mise ne réserve de l’énergie. Les lipides sont aussi transporteurs de vitamines liposolubles (A, D, E, K). 1 g de lipides représente une énergie de 9 calories.

 

 

M

Magnésium
Minéral qui intervient dans les phénomènes de conduction nerveuse parallèlement au calcium et au potassium. On le retrouve dans le chocolat, les céréales complètes…
Minéraux
 Nutriments essentiels que l'organisme ne peut pas fabriquer. Composants importants du squelette et des dents. Les sels minéraux sont impliqués dans de nombreux mécanismes métaboliques. Exemples : calcium, magnésium, phosphore, sodium.

 

 

N

Nutriments
Substance alimentaire susceptible d'être directement et complètement assimilée par les cellules vivantes avec ou sans digestion préalable. Le processus d'assimilation des nutriments est la nutrition. Ils apportent aux cellules de l’organisme ce qui est nécessaire à leur structure, à leur maintien et à leur développement. On distingue les macronutriments (glucides, lipides, protéines) et les micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments).

 

 

O


Oligo-élément
Minéraux présents en quantités infimes dans les aliments, ils sont néanmoins indispensables à l’action des enzymes. Les principaux sont le fer, le cuivre, le zinc, le fluor, le sélénium, le chrome, l’iode.
OMS
Organisation Mondiale de la Santé (eng, WHO = World Health Organisation).

 

 

P

Phosphore
Minéral qui joue un rôle dans la formation des os et des dents, mais également dans l'équilibre acido-basique. C’est un constituant essentiel des cellules et membranes biologiques. Il intervient dans la mise en réserve et le transport d’énergie.
Potassium
Minéral qui joue un rôle important dans l'équilibre acido-basique, l'équilibre hydrique et les fonctions nerveuse, neuromusculaire et cardiaque. Minéral présent majoritairement à l’intérieur des cellules.
Protéines
Ce sont des nutriments formés d’acides aminés. Elles sont nécessaires au développement et au renouvellement incessant de l’organisme et sont des éléments essentiels des muscles. Il existe des protéines animales, plus complètes en acides aminés et les protéines végétales qui peuvent manquer de certains acides aminés. Il est ainsi nécessaire, pour une alimentation équilibrée, d’associer ces 2 types de protéines. 1 g de protéines représente une énergie de 4 calories.

 

 

R


Régurgitation
Une régurgitation est une petite remontée du contenu de l’estomac vers la bouche produite sans effort, survenant la plupart du temps après le repas de bébé, due à une augmentation de la pression abdominale par rapport à la pression thoracique. Les régurgitations sont fréquentes chez les nourrissons et disparaissent naturellement pendant la première année.

 

 

S

Sodium
Minéral apporté essentiellement par le sel. Il joue un rôle primordial dans la répartition de l’eau du corps. Il joue un rôle important dans la transmission d’influx nerveux dans les cellules nerveuses et musculaires.
Système immunitaire
Système de défense de l'organisme qui forme des anticorps (substances de défense dans le sang) contre les substances étrangères à l'organisme comme les virus ou les bactéries. Les anticorps interceptent les substances étrangères à l'organisme et les neutralisent.

 

 

V

Vitamines
Substances indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, apportées en petite quantité par l'alimentation. On distingue les vitamines liposolubles (solubles dans graisses) comme les vitamines A, D, E et K, et les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) comme les vitamines C et du groupe B.
Vitamine A
Ou rétinol. Intervient dans la croissance et le développement de l’enfant (anti-rachitique), dans la vision (d’où son nom dérivé de “ rétine ”) et le bon état de la peau et des muqueuses. Sources : le foie, le beurre, les œufs, les fromages et les végétaux orangés (carottes, abricots…) et verts foncés (épinards, haricots verts…).
Vitamine B1
Ou thiamine. Intervient dans le métabolisme des glucides et dans le fonctionnement du système nerveux et musculaire. Sources : dans de nombreux aliments mais en très petite quantité. Un peu plus que la moyenne dans la levure alimentaire, le germe de blé, le foie, les rognons, le pain complet, les lentilles…
Vitamine B2
Ou riboflavine. Intervient dans de nombreuses réactions des métabolismes des glucides, des lipides et des protéines. Sources : dans de nombreux aliments, surtout ceux d’origine animale (foie, fromage, œufs, produits laitiers…). La carence en vitamine B2 est appelée béribéri.
Vitamine B3 ou PP
Ou niacine. Participe à la fourniture de l'énergie dans toutes les réactions métaboliques de l'organisme. Elle est aussi nécessaire à la croissance. Sources : dans la plupart des aliments, excepté les matières grasses. Le foie, les viandes, les poissons, le pain complet, les lentilles en sont les meilleures sources.
Vitamine B5
Ou acide pantothénique. Assure un bon état de la peau, des muqueuses et des cheveux. Il aide aussi à la cicatrisation des plaies. Sources : présente dans la plupart des aliments d’origine animale et végétale Particulièrement abondante dans les viandes, les poissons et les œufs.   
Vitamine B6
Intervient dans de nombreuses réactions de notre organisme, notamment dans le métabolisme des protéines et la synthèse de l’hémoglobine, le pigment des globules rouges. Sources : levure alimentaire, germe de blé, foie, viandes et poissons, haricots, lentilles, banane…
Vitamine B8
Ou Biotine. Intervient dans les métabolismes des glucides, des lipides et des protéines.     Sources : foie, rognons, œufs, champignons, lentilles, viandes et poissons, pain complet, laitages...
Vitamine B9
Ou acide folique. Est nécessaire à la formation des acides nucléiques et à la reproduction cellulaire (globules rouges et blancs, cellules nerveuses…). Très importante pour le fœtus pour permettre une fermeture normale du tube neural.  Sources : particulièrement abondante dans les légumes verts à feuilles (en latin, folium = feuille) : épinard, cresson, mâche. Les autres légumes verts, les légumes secs, les céréales et les fromages affinés en sont également de bonnes sources.
Vitamine B12
Ou cobalamine. Participe à la synthèse des globules rouges (vitamine anti-anémique) et à de nombreuses réactions métaboliques. Elle est indispensable à la synthèse des acides nucléiques et des protéines et nécessaire au bon état de la peau et des cellules nerveuses. Sources : foie, rognons, poissons, viandes, œufs.
Vitamine C
Ou acide ascorbique. Aide à lutter contre les petites infections, mais participe également à la réparation des tissus conjonctifs (os, vaisseaux, ligaments…). Elle est antioxydante (protection contre les radicaux libres). Sources : Cassis, kiwi, agrumes, fraises, choux… Le foie et les rognons en contiennent également de petites quantités.
Vitamine D
Nécessaire à la fixation du calcium dans les os.    Notre organisme en synthétise une partie au niveau de la peau, grâce au soleil. Le reste doit être apporté par l’alimentation. Sources : les poissons gras (saumon, sardine, maquereau…), le jaune d’œuf, le foie.
Vitamine E
A un rôle antioxydant : elle nous protège contre les radicaux libres (substances produites par notre organisme lors du vieillissement ou lors de stress). Elle contribue au bon état de nos tissus en évitant l'oxydation des membranes de nos cellules. Sources : les huiles, les margarines, les oléagineux (noix, noisettes, amandes…), le beurre et les poissons gras dans une moindre mesure.